Tandis que les places boursières vivent des moments difficiles à travers tout l'empire Romain et que Jules César, conseillé par son fidèle expert économique Caius Saugrenus, tente de remédier à la crise, une bourse n'en finit plus de voir son cours monter et d'afficher une insolente santé : la Bourse aux Traductions Astérix !
Véritable panthéon du patrimoine des traductions internationales des albums d'Astérix, la Bourse aux Traductions a vu son cours monter de plusieurs centaines de titres pendant l'été. Italiens, norvégiens, portugais, galiciens, albums récents ou historiques : la Babel virtuelle Gauloise n'en finit plus de croître, et a déjà largement dépassé le millier d'albums recensés. Obélix n'en revient pas !